Définir les transitions en Asie centrale : les Fouilles de Dashly-depe (Turkmenistan)

Le site de Dashly-depe (fig. 1) se trouve au centre du village d’Yzgant dans la province d’Ahal au Turkménistan. La localité est située dans la plaine irriguée au nord des monts Kopetdagh, à environ 35 km au nord-ouest d’Achgabat, la capitale moderne du Turkménistan. Le depe (ou tell) visible aujourd’hui a une hauteur préservée d’environ 3 m et mesure environ 100 x 150 m. Les couches supérieures ont été endommagées dans les dernières décennies par divers travaux agricoles et certaines parties du monticule ont été perturbées par l’exploitation de l’argile comme matériau de construction. Il est très probable que le site ait été en fait considérablement plus grand et qu’une grande partie soit enfouie sous les sédiments alluviaux qui recouvrent toute la plaine.

Fig. 1. Dashly-depe vu du nord.

Seules quelques mentions du site peuvent être trouvées dans la littérature archéologique. Les chercheurs ont daté le site entre la période Anau IA – Namazga I (Début du Chalcolithique, vers 4000-3500 av. n.è.) et l’époque Anau IV (âge du Fer ancien, maintenant principalement appelé période Yaz I, dans la deuxième moitié du IIe millénaire).

Après une visite en 2011, au cours de laquelle des poteries ont pu être collectées en surface, il a été confirmé que le site comportait du matériel du début du Chalcolithique (Anau IA / Namazga I), tandis que les poteries de l’âge du Fer de type Yaz I demeuraient absentes. À leur place, nous avons reconnu des poteries de couleur beige clair typiques de l’âge du Bronze (périodes Namazga V-VI, entre 2200 et 1500 av. n.è.), bien connues au Turkménistan sur des sites tels que Altyn-depe, Gonur-depe ou Togolok. (fig.2)

Fig. 2. Vue générale du site de Dashly-depe (image satellite Google Earth).

Au printemps 2012, des fouilles ont été lancées à Dashly-depe par les chercheurs de l’Institut d’archéologie et d’ethnographie de l’Académie des sciences du Turkménistan, en coopération avec l’Eurasien Abteilung du Deutsches Archäologisches Institut, représenté par le Dr N. Boroffka, et avec le soutien financier pendant deux saisons de National Geographic.

Une tranchée stratigraphique a été implantée en 2012 sur une surface de 2 x 6 m, puis prolongée vers le nord, sur une profondeur de plus de 5 m sans atteindre le sol vierge. Le fond de la tranchée se trouve à 2 m sous la plaine environnante, ce qui confirme que les sédiments alluviaux couvrent une grande partie du site. La tranchée a été fouillée par couches artificielles de 50 cm d’épaisseur (les yarus russes).

La couche supérieure est perturbée par les activités ultérieures et contient à la fois du matériel du Chalcolithique et de l’âge du Bronze (poterie tournée). (fig.3)

Fig. 3. Vue de la tranchée stratigraphique au nord de Dashly-depe en 2015.

Cependant, en raison de la petite surface ouverte à cette profondeur, il n’y a pas encore assez de matériel archéologique pour reconstituer la séquence chronologique : on soupçonne que des couches plus profondes qui pourraient remonter au Néolithique mais seules de nouvelles fouilles pourront le démontrer. Cependant, cela ne peut être démontré que par de nouvelles recherches). (fig.4)

Fig. 4. Dashly-depe. Un grand plat ovale de la couche VI, avec un motif “Arbre de vie” peint en rouge foncé sur une pâte rosée (dessin et composition par R. Boroffka).

Au Turkménistan, on ne peut établir de chronologie absolue que pour quelques régions, notamment celle autour d’Altyn-depe, alors que pour la région à l’ouest d’Ashgabat, les 50 dernières années n’ont pas livré de nouvelles données.

F. Hiebert note que de nombreux autres aspects de la vie du village restent inchangés par rapport à celle de Dzheitun : les restes fauniques d’Anau Nord indiquent un modèle d’exploitation de la faune sauvage et domestique similaire, l’utilisation d’outils de récolte en silex est la même, ainsi que les caractéristiques architecturales telles que l’usage de briques crues de taille standard typique de la fin de Dzheitun. Selon G.-L. Bonora et M. Vidale, durant les périodes Néolithique et Chalcolithique, les relations culturelles et économiques entre le sud du Turkménistan et la frange nord du plateau iranien ont donné naissance à une série d’entités politiques très fluides, chacune ayant à la fois quelque chose à offrir et à gagner des échanges et des communications entre elles. Le sud du Turkménistan n’était pas à la périphérie des premiers foyers agricoles et d’élevage bovin plus à l’ouest, mais était un partenaire essentiel et leader dans une sphère interactive culturelle beaucoup plus large du sud-ouest asiatique du IXe au IVe millénaire av. J.-C.

La stratigraphie de Dashly-depe est la principale source d’information sur le Néolithique final et le début du Chalcolithique dans la région du Piémont du sud du Turkménistan. L’interprétation des résultats de fouilles permet de donner une image globale de la culture et de l’économie de cette région à ces périodes. Dashly-depe est, pour le début de la période Chalcolithique, un grand village et promet de fournir de nouvelles informations sur l’agriculture et l’élevage, ainsi que sur l’artisanat et la vie quotidienne et spirituelle des gens de cette époque. Dashly-depe est, à l’heure actuelle, également l’un des sites les plus occidentaux du début du Chalcolithique, ce qui pourrait également permettre d’étudier les contacts avec les cultures contemporaines de la région de Sumbar dans l’ouest du Turkménistan.

Par conséquent, les datations au radiocarbone du Néolithique (final) et du Chalcolithique sur le site de Dashly-depe sont extrêmement importantes, donnant pour la première fois des informations sur la région à l’ouest d’Ashgabat. Un fragment de charbon de bois provenant des fouilles de 2013 (prélevé à 4 m de la surface) et cinq échantillons provenant de la flottation des restes archéobotaniques de 2014 ont été soumis pour datation au radiocarbone au Laboratoire de Poznań, Fondation de l’Université Adam Mickiewicz. Ces datations au radiocarbone fournissent d’importantes nouvelles données et soulignent la probabilité que l’occupation du site remonte à la période Néolithique (Dzheitun), contemporaine ou même antérieure à la séquence d’Anau Nord.

Une première date radiocarbone de ces couches, analysée à Poznan avec l’aide du Département Eurasie du DAI (Dashly 1 [Poz-53460]), a donné une date non calibrée de 5155 ± 35 BP. Cela signifie une date calendaire calibrée de 5993-5761 BP, confirmant ainsi un âge chalcolithique. Étant donné que cet échantillon ne provient pas des couches culturelles les plus profondes et que le sol stérile en dessous n’a pas encore été atteint par les fouilles, les débuts de cette colonie doivent se situer encore plus tôt, remontant probablement au Néolithique.

Les couches fouillées jusqu’à présent recouvrent chronologiquement les premières périodes d’Anau (fin 5e – 4e millénaires avant notre ère). La vie semble avoir continué sans interruption majeure durant les périodes chalcolithiques (Namazga I-II), ce qui offre une opportunité exceptionnelle en Asie centrale d’étudier cette phase de transition.

Après une pause, les fouilles à Dashly-depe se sont poursuivies en 2017. Au cours des dernières saisons de fouilles (2017-2018), de la céramique comparable à celles dites Yaz II de l’âge du Fer moyen a été trouvée dans une tranchée implantées au sommet du site. Ainsi, enfin, après plusieurs saisons, Dashly-depe, a livré des indices d’occupation à l’âge du Fer. La séquence chronologique couverte, de la période du Chalcolithique jusqu’à l’âge du Fer, en fait un site unique dans cette région.

Bibliographie

Bonora G-L. Vidale M. 2013. The Middle Chalcolithic in southern Turkmenistan and the archaeological record of Ilgynly-depe, in: C. Petrie (ed.), Ancient Iran and its neighbours. Local developments and long-range interactions in the fourth millennium BC, Oxford, 140-165.

Boroffka N., Kurbanov A. 2015. New data on the Neolithic and Eneolithic of Central Asia: Dashly-depe (Turkmenistan). Miras 1, 38-55.

Hiebert F. 2002. The Kopet Dag Sequence of Early Villages in Central Asia. Paléorient 28 (2), 25-41.

Khlopin I.N. 1960. Dashlydzhi-depe i eneoliticheskiye zemledel’tsy yuzhnogo Turkmenistana. Trudy Yuzhno-Turkmenistanskoy Arkheologicheskoy Kompleksnoy Ekspeditsii 10, Ashkhabad, 134-224.

Khlopin I.N. 1963. Pamyatniki rannego eneolita Yuzhnoy Turkmenii, Moskva-Leningrad.

Kohl Ph. 1984. Central Asia. Palaeolithic beginnings to the Iron Age. Recherche sur les Civilisations, Synthèse 14, Paris.

Lisitsina G. N. 1978. Stanovleniye i razvitiye oroshayemogo zemledeliya v Yuzhnoy Turkmenii, Moskva.

Masson V.M. 1981. Altyn-Depe. Trudy Yuzhno-Turkmenistanskoy Arkheologicheskoy Kompleksnoy Ekspeditsii 18. Leningrad.

Sarianidi V.I. 1990. Drevnosti strany Margush, Ashkhabad. 

L’auteur

Aydogdy Kurbanov est un historien et archéologue d’Ashgabat (Turkménistan) spécialisé dans l’étude de la préhistoire (périodes Néolithique et Chalcolithique) et de l’Antiquité tardive de l’Asie centrale. Il est titulaire d’un doctorat de l’Université libre de Berlin. Sa thèse de doctorat portait sur l’histoire des Héphtalites, un peuple nomade d’Asie centrale aux Ve et VIe siècles de notre ère. Il est actuellement chercheur au Collegium de Lyon (année académique 2019-2020).

Pour citer ce billet : Aydogdy Kurbanov. Définir les transitions en Asie centrale : les Fouilles de Dashly-depe (Turkmenistan), ArchéOrient - Le Blog, 14 février 2020, [En ligne] https://archeorient.hypotheses.org/14320

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.