Quand l’Afrique de l’Ouest s’invite à la Commanderie de Jalès …

Le 20ème colloque et la réunion annuelle de l’équipe du programme «  Peuplement humain et paléoenvironnement en Afrique », que dirige le Professeur Eric Huysecom du Laboratoire APA (Archéologie et Peuplement de l’Afrique) de l’Université de Genève, se sont déroulés du 22 au 24 septembre de cette année à la Commanderie de Jalès. Organisé par Michel Rasse, Professeur de géographie à l’Université de Lyon 2 et membre du laboratoire Archéorient, ce colloque avait pour but de faire le bilan des recherches menées durant l’année en cours par les différents membres de l’équipe. Quant à la rencontre annuelle de tous les chercheurs qui collaborent à ce programme, l’objectif était de prévoir la mission et les différents travaux et publications de l’année suivante. Les 32 participants, issus de 13 nationalités différentes et appartenant à 11 institutions académiques, ont suivi 21 communications scientifiques portant sur des sujets très variés (fig. 1 et 2).

Fig. 1 : Les participants à la 20ème réunion annuelle du programme

Durant la matinée, aux présentations portant plutôt sur les aspects géomorphologiques, géologiques et paléoenvironnementaux (M. Rasse, Archéorient, Laurent Lespez, Aline Garnier et Sarah Davidoux du LGP Meudon), ont succédé celle portant sur les datations OSL (B. Lebrun, C. Tribolo et N. Mercier de l’IRAMAT CRP2A de Bordeaux), celles des paléolithiciens (K. Douze et M. Lorenzo Martinez de l’APA Genève, et M. Ndiaye de l’IFAN Dakar), celles sur la métallurgie du fer (A. Mayor et A. Walmsley de l’APA Genève qui relayaient par la même occasion les travaux de V. Serneels de l’Université de Fribourg), sur les occupations protohistoriques de la Vallée de la Falémé (S. Loukou, APA Genève) et sur le déroulement de la fouille du site de Djoutoubaya (L. Pollarollo, C. Cervera, M. B. Roettig et L. Champion, APA Genève et ETHZ de Zürich).

Fig. 2 : Les communications se sont déroulées dans l’ancienne magnanerie de la Commanderie de Jalès (qui pour l’occasion avait été bien transformée)

Toutes ces premières présentations étaient de grande qualité mais l’une d’elle en particulier mérite une mention spéciale : celle qui relatait la découverte, en janvier de cette année, du site RB4 « Ravin Blanc 4 », près du village de Toumboura, qui livre un assemblage à production d’éclats massifs d’affinité acheuléenne, pour la production de bifaces, associé à une production d’éclats unipolaires et centripètes d’affinité Levallois. Ce site cohérent en stratigraphie (ce que l’équipe recherchait depuis 2011) pourrait permettre de résoudre le problème de l’Acheuléen en Afrique de l’Ouest, extrêmement mal représenté et non daté de manière absolue.

Fig. 3 : Déjeuner au soleil dans la cour de Jalès

Après un déjeuner pris au soleil dans la cour de la Commanderie (fig.3) et une rapide visite guidée des lieux (fig. 4), les communications de la deuxième partie de la journée ont porté dans un premier temps sur les fortifications précoloniales (J. Aymeric, APA Genève) et l’étude ethnoarchéologique de l’habitat de la vallée de la Falémé (Th. Pelmoine, APA Genève), sur l’ethnoarchéologie de la céramique en Pays Bedik (A. Mayor, APA Genève, J. Vieugué, CNRS, A. Garnier, LGP Meudon, N. Cantin, IRAMAT CRP2A) et sur l’analyse chimique des perles en verre d’Afrique de l’Ouest (M. Truffa Giachet, APA Genève). La présentation intitulée « S’identifier par la parure en Afrique de l’Ouest: les Peuls et les Mandingues » (M. Chappuis, APA Genève) terminait cette première séquence de l’après midi.

Fig. 4 : Visite guidée de la Commanderie par Olivier Barge

Les communications suivantes ont porté successivement sur l’approche bioarchéologique de l’histoire des populations préhistoriques dans le Pays Dogon (Mali) que mènent N. Dlamini et A. Mayor (APA Genève), sur le bilan de la troisième campagne de fouilles archéologiques à Old Buipe et de l’étude des mosquées de Maluwe et Nakori (Ghana) que dirige D. Genequand (APA Genève), et sur celui de la deuxième campagne aux îles Ehotilé en Côte d’Ivoire (H. Kienon, Université Félix Houphouët Boigny, E. Huysecom et S. Loukou, APA Genève).

En toute fin de journée et, pour certains, tôt le lendemain matin, les dernières communications ont abordé certains aspects méthodologiques, notamment avec la présentation « Radiocarbon dating : from the sample to age model, and issues of roots, old wood and bayesian models » (par I. Hadjas, ETHZ Zurich), ou certaines ambitions de recherches futures. Ont été ainsi souhaités l’établissement d’un « référentiel actualiste de la végétation au Sénégal » (A. Ballouche, M. Stern, Univ. Angers et A. Garnier, LGP Meudon), l’étude de « l’archéobotanique et la diète alimentaire à Sadia en Pays dogon, Mali » (L. Champion, APA Genève) ou encore la rédaction d’une « Histoire générale du Sénégal » (H. Bocoum, IFAN Dakar, représenté par M. Ndiaye).

Outre que ces communications permettent à chaque membre de l’équipe de bien connaître les travaux des autres, les discussions qui s’ensuivent mettent en œuvre une véritable interdisciplinarité, laquelle se reconnaît non seulement dans la formation des jeunes chercheurs (masters ou doctorants ; 12 sur les 32 participants) qui prennent conscience des difficultés des approches pluridisciplinaires, mais aussi dans les nouvelles thématiques de recherche qui émergent des débats (exemple évident avec les recherches qui portent actuellement sur les résidus contenus dans les céramiques : à l’analyse fonctionnelle sont associées des analyses chimiques et phytolithiques pour mieux préciser l’usage des poteries…).

Le samedi et le dimanche ont été consacrés à la préparation de la mission 2018, à préciser l’état des publications en cours, à lister les communications à envisager (IUSPP, SAFA et PANAF…) et à parler recherche de financements pour la poursuite du programme  !

En savoir plus

Université de Genève. Dépt. de Génétique & Evolution, Unité d’anthropologie. Peuplement humain et paléoenvironnement en Afrique de l’Ouest [en ligne]. Disponible sur : < http://ua.unige.ch/fr/apa/recherche/fns/101211-163022/ >

Université de Genève. Dépt. de Génétique & Evolution, Unité d’anthropologie. Tracking Humans in Pre-colonial West Africa: Bio-Archaeological Study in the Dogon Country (Mali) [en ligne]. Disponible sur < http://ua.unige.ch/fr/apa/recherche/fns/100011-169403/ >

Université de Genève. Dépt. de Génétique & Evolution, Unité d’anthropologie. Chronology of Rapid Climatic changes and Human adaptation in West Africa. [en ligne] Disponible sur : < http://ua.unige.ch/fr/apa/recherche/fns/100019E-164071/>

Université de Genève. Ounjougou – Peuplement humain et paléoenvironnement en Afrique. [en ligne] Disponible sur : < http://www.ounjougou.org/fr/ >

Les rapports annuels de la mission sont publiés dans le cadre du rapport annuel de la SLSA

SLSA. Publications : SLSA Schweizerisch-Liechtensteinische Stiftung für archäologische Forschungen im Ausland [en ligne]. Disponible sur : < http://www.slsa.ch/publications/ >

L’auteur

Michel Rasse est Professeur de Géographie – Université Lumière-Lyon 2 – UMR 5133 – Archéorient, Maison de l’Orient et de la Méditerranée, Lyon.

Pour citer ce billet : Michel Rasse. Quand l’Afrique de l’Ouest s’invite à la Commanderie de Jalès …, ArchéOrient - Le Blog, 27 octobre 2017, [En ligne] https://archeorient.hypotheses.org/7863

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *