Des chantiers et matériaux de construction au remploi – Bilan et perspectives d’un thème commun de la MOM

Le programme initié à la Maison de l’Orient et de Méditerranée (MOM) à Lyon, dans le cadre des thèmes transversaux sur  les « Chantiers et matériaux de construction », sous la direction de Anne Baud (Université Lyon 2, UMR 5138-ArAr) et de Gérard Charpentier (FR 3747-MOM) s’est déroulé de septembre 2011 à avril 2015. Il aboutit à un ouvrage collectif dont le manuscrit vient d’être déposé à la MOM. Il regroupe une série d’articles correspondant aux actes d’un colloque « Chantiers et matériaux de construction en Orient et en Occident, de l’Antiquité à la Révolution industrielle ». Ce dernier s’est déroulé en septembre 2015 dans le département de l’Yonne, sur le site du chantier expérimental de Guédelon, ceci à la demande de plusieurs membres de l’équipe qui ont participé régulièrement au programme durant ces quatre ans et qui ont assuré la couverture vidéo du colloque et des 24 interventions diffusées sur Youtube (colloque chantier de Guédelon).

Bilan

Les actes de ce colloque ponctuent la fin d’un programme organisé autour d’une quinzaine de séminaires échelonnés sur 4 ans durant lesquels 90 interventions ont été présentées. Plus du tiers de ces communications, largement suivies par des étudiants, spécialistes et chercheurs de la MOM ou extérieurs à la MOM, ont fait l’objet de résumés ou de chroniques diffusés à partir de 2013 dans le carnet de recherche Chantiers de construction créé et actualisé par M. Lugnot (documentaliste à la MOM – FR 3747-). Ce programme a réuni une cinquantaine de personnes (étudiants, archéologues, architectes, géologues, ingénieurs, historiens et praticiens de la construction – tailleurs de pierre, charpentiers, maçons, restaurateurs) issus de divers horizons (Université, CNRS, INRAP, collectivités territoriales et municipales, entreprises ou sociétés privées). Les échanges ont porté sur les techniques de construction qui, de l’Antiquité à l’époque moderne, ont pu évoluer en fonction des matériaux utilisés (la pierre, la terre, le bois et le métal), mais aussi des critères sociaux, économiques et culturels propres à chaque époque et région. Les débats ont clairement montré la richesse et la diversité des problématiques associées aux chantiers de construction, autant par les praticiens directement impliqués dans la gestion et dans la fabrication, que par les spécialistes ou historiens qui se réfèrent à un savoir plus académique. Ces réunions ont été programmées suivant quatre grands axes de recherche définis au préalable dans le cadre du thème:

  1. Gisement / Extraction / Transport,
  2. Production / Fabrication,
  3. Mise en œuvre / Assemblage,
  4. Restitution / Expérimentation.

Ces axes correspondent, en définitive, aux quatre chapitres des actes du colloque dans lesquels ont été réparties 18 contributions représentatives des différents aspects débattus sur les chantiers et les matériaux de construction (fig. 1, 2, 3).

Fig.1: Broyage du plâtre dans un moulin à Clamensane, Alpes-de-Haute-Provence. © Ph. Bertone.

Fig.2 : Construction en galets : Le chevet de l’église de Salaise sur Sanne. © J. Tardieu

Fig.3 – Illustration, par Gustave Roux (1828-1885) de la nouvelle « La veillée des chaufourniers » de Charles Dubois-Melly. © J.-J. Richard-Pomet.

Perspectives

À la demande de plusieurs membres du groupe de recherche, ce thème a été renouvelé autour de la question du « remploi ». Largement traité dans le cadre de colloques et de publications, nous proposons de reconsidérer le statut et la fonction du remploi toujours dans le cadre des chantiers de construction, en prenant notamment en compte le recyclage des différents matériaux (pierre, bois, terre cuite et métal). Les pratiques du remploi suggèrent diverses intentions d’ordre économique, culturel et symbolique qu’il est souvent difficile d’interpréter suivant les contextes historiques et géographiques auxquels elles se réfèrent. Plus simplement, elles peuvent aussi résulter d’un « savoir-faire », associé parfois aux aléas du chantier de construction (fig. 4).

Fig.4 : Remploi et recyclage de la pierre de taille dans le sanctuaire de Yanouh, Liban. © G. Charpentier.

Ce programme de trois ans a commencé fin 2016 au rythme de quatre rencontres par an. Il est prévu d’organiser deux journées de terrain exclusivement à Vienne (Isère), à partir de l’étude du musée lapidaire de Saint-Pierre et des recherches archéologiques, comme celles menées à Saint-André-le-Haut. Elles incluent également une étude de prospection réalisée à l’échelle de la ville en vue de répertorier les différents types de remploi observés sur l’ensemble des vestiges antiques, médiévaux et modernes. Les deux autres rencontres feront l’objet de séminaires organisés à la MOM afin de confronter d’autres pratiques liées à la notion de remploi en Orient et en Occident, pour des périodes équivalentes.
En définitive, ce nouveau programme sur le remploi s’inscrit dans la continuité du précédent thème sur les chantiers et matériaux de construction. Cette filiation permettra de développer, dans le cadre d’un nouveau séminaire, certains aspects laissés de côté, comme l’usage et la fabrication du verre à vitre. Il permettra également de finaliser le projet d’un glossaire commencé en 2014 et consacré au vocabulaire usuel utilisé dans la construction. Ce lexique (ou manuel) vise à collecter, de manière organisée et structurée, des mots et des expressions utilisés sur les chantiers de construction par les différents corps de métier travaillant la pierre, la terre, le bois et le métal, avec l’objectif de montrer les particularismes en fonction des régions, des corporations et des périodes antiques et médiévales.

Les auteurs

Gérard Charpentier est Ingénieur de Recherche au CNRS. Architecte-archéologue, directeur de la Mission syro-française de la Syrie du Nord. FR 3747, Maison de l’Orient et de la Méditerranée, Lyon.

Anne Baud est enseignant-chercheur à l’université Lyon 2. Elle dirige les chantiers archéologiques de l’Abbaye de Cluny (Saône et Loire) et l’église de Saint-André-le-haut (Vienne-Isère). UMR 5138 – ArAr, Maison de l’Orient et de la Méditerranée, Lyon.

Pour citer ce billet : Gérard Charpentier et Anne Baud. Des chantiers et matériaux de construction au remploi – Bilan et perspectives d’un thème commun de la MOM, ArchéOrient - Le Blog, 30 juin 2017, [En ligne] http://archeorient.hypotheses.org/7667

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *